Laurence Ferrari, le + du Dimanche

Publié le par SeBastien

 

  Caps de Bastenzo 55 et Shiranui pour le forum du site oripac.org

Ce fut le point de départ d’un mercato télévisuel mouvementé. Laurence Ferrari choisissait de quitter TF1 pour rejoindre Canal+. Le pari s’annonçait difficile à relever pour la nouvelle journaliste politique de Canal : succéder à Karl Zéro le dimanche midi, casser son image un peu lisse de présentatrice de TF1 et imposer une émission politique hebdo différente de ce qui se fait ailleurs.

 

C’est donc dimanche dernier que Laurence Ferrari a commencé sa nouvelle carrière avec Dimanche +. Je passe rapidement sur le titre pas très original et qui n’illustre pas très bien une émission politique. Le décor de l’émission tout en hauteur est simple, sobre et efficace. Il permet à la journaliste d’interviewer son invité les yeux dans les yeux.

Sur le fond, l’émission est un savant mélange de reportages et d’interviews en plateau. Les reportages rappellent ceux du Vrai Journal, ce qui est plutôt normal puisqu’ils sont réalisés par la même agence (Capa). La course à l’Elysée est illustrée par « le Château », une série qui nous plonge au cœur des luttes intestines pour le pouvoir et qui n’est pas sans rappeler une célèbre émission de télé réalité !! Sur l’ensemble les reportages sont instructifs et surtout les journalistes n’hésitent pas à poser des questions dérangeantes (notamment pour la première, à l’équipe de Ségolène Royale qui se fait plutôt discrète), et à ne pas couper au montage certaines scènes qui pourraient être gênante pour les acteurs de ces sujets (notamment DSK qui suit au pied de la lettre les conseils musicaux de son conseiller en communication).

Côté plateau, Laurence Ferrari est très à l’aise dans le lancement des sujets (ce qu’elle maîtrise parfaitement après environ 5 ans de JT), ses interviews prouve que sa « rencontre » musclée avec Sarkozy sur le plateau du 20h n’était pas une erreur de parcours mais plutôt l’illustration de son style. Clair, direct, précis et n’hésitant pas à revenir sur une question à laquelle elle n’a pas eu de réponse. Laurence s’impose vraiment et on se dit que TF1 aurait sans doute dû exploiter mieux son talent d’intervieweuse.

 

Laurence Ferrari a donc plutôt bien réussi son passage. Elle propose une vraie alternative à France Europe Express et aux autres émissions politiques régulières. Coté audience l’émission a bien démarré (même si elle a fait moins que Karl Zéro) et va sans doute amener sur cette case un nouveau public.

Publié dans Canal +

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Agathe 08/10/2006 18:27

Sébastien, moi aussi j\\\'ai trouvé le nouvel En aparté réussi , mais depuis le 27 sept, date à laquelle elle a reçu Dave, je cherche la musique qui clôturait l\\\'émission et qui avait déjà illustré la fin d\\\'un des épisodes des Sopranos.
Ca ressemble à un \\\"Michael est de retour Alleluia, Alleluia..\\\" en anglais.
Merci de me répondre, les fan de télé.
Agathe