Ricao Marino, portrait d'un impresario : premier pas en Solo pour le Bolloch

Publié le par SeBastien

Si du coté de France 2, on a mis du temps avant de trouver un digne successeur à Un gars, Une fille, premier programme court couronné de succès (cf. les échecs de DoMiSiLaDoRé et La bande de ouf), chez M6 c’est tout le contraire. Kamelott a fait oublier Caméra Café et a fait grimper les audiences. M6 s’est donc tenté à un nouveau type de programme, le programme très court et c’est Alain Chabat et son Avez-vous déjà vu ? qui s’y est collé et ce fut une nouvelle réussite tant au niveau de la qualité et que de l’audience.

C’est au tour d’Yvan le Bolloch de nous proposer chaque soir à 20h05, Ricao Marino, portrait d’un impresario. Cette fiction de 90 secondes est tournée sur le mode du documentaire.

Le Bolloch incarne donc Ricao Marino, impresario d’un groupe de gypsy qui fait part de son expérience à une équipe télé. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il y a du Jean Claude Convenant (le rôle qu’il tenait dans Caméra Café) dans ce personnage. Looser, beauf et toujours drôle, à ses dépends bien sur. L’acteur en profite pour surfer sur la vague de la sortie de son album gypsy.

Le programme dure en fait 80 secondes (il y a 10 secondes de générique), il faut donc aller à l’essentiel tout en essayant de donner un peu de profondeur au personnage. Le pari est réussi, on passe un moment sympathique et divertissant. Evidement, la mayonnaise ne prend pas chaque soir, mais on s’attache vraiment à ce Ricao Marino.

Yvan le Bolloch nous prouve qu’il peut monter et réussir un projet sans son compagnon de route. Seul bémol, l’horaire face aux guignols et aux débuts des journaux. Le programme risque de souffrir mais il y a toujours la séance de rattrapage le samedi à 17h45 avec l’ensemble des épisodes de la semaine.

Publié dans M6

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article